Les tendances immobilières à suivre en 2021

September 5, 2023

En 2021, l’univers de l’immobilier a subi de nombreux bouleversements. Tout comme l’année précédente, l’impact du Covid-19 a été inévitable, entrainant des changements majeurs dans les tendances du marché. Focus sur les évolutions marquantes de cette année singulière, entre les logements, les taux d’intérêt, les prix des biens et les habitudes d’achat des ménages.

L’effervescence du marché immobilier en 2021

L’année 2021 a été marquée par une véritable effervescence du marché immobilier. Alors que la pandémie de Covid-19 continue d’affecter la vie quotidienne, de nombreux ménages ont choisi de repenser leur habitat et de faire évoluer leurs projets immobiliers.

En parallèle : Comment obtenir un prêt immobilier avec un taux avantageux ?

Selon les statistiques, le volume de ventes immobilières a connu une hausse significative en 2021, malgré un contexte économique incertain. Cette tendance peut s’expliquer par plusieurs facteurs : l’envie de changer d’air après plusieurs confinements, la volonté de bénéficier d’un espace extérieur ou encore le désir de se rapprocher de la nature. Le télétravail, largement adopté pendant la pandémie, a également poussé de nombreuses personnes à revoir leurs critères en matière de logement.

Les taux d’intérêts toujours attractifs

En 2021, les taux d’intérêt sont restés à des niveaux particulièrement bas, stimulant ainsi le marché de l’immobilier. Ces conditions exceptionnelles ont encouragé de nombreux ménages à concrétiser leurs projets immobiliers, qu’il s’agisse d’un premier achat ou d’un investissement locatif.

A lire aussi : les erreurs à éviter lors d’un achat immobilier

Cependant, malgré ces taux d’intérêt favorables, l’accessibilité financière aux logements s’est légèrement dégradée en 2021. En cause, la hausse des prix de l’immobilier, notamment dans les grandes villes de France.

L’augmentation des prix immobiliers

En 2021, les prix immobiliers ont continué à augmenter dans la plupart des régions de France. Cette hausse s’est fait particulièrement ressentir dans les grandes villes, où la demande reste forte malgré des prix élevés.

C’est le cas notamment à Paris, où les prix ont atteint des niveaux records. Dans la capitale, le prix moyen du mètre carré a dépassé les 10 000 euros, rendant l’accession à la propriété de plus en plus difficile pour les ménages aux revenus modestes ou intermédiaires.

La tendance des logements verts

L’année 2021 a également été marquée par une prise de conscience écologique accrue. De plus en plus de ménages se sont tournés vers des logements écologiques, que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’un achat neuf.

Cette tendance est encouragée par les aides financières de l’État, comme le dispositif MaPrimeRénov’. Les critères environnementaux prennent désormais une place importante dans les projets immobiliers des Français, et cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir.

L’investissement dans l’immobilier locatif

Enfin, l’année 2021 a vu une forte augmentation de l’investissement dans l’immobilier locatif. Cette tendance est notamment due aux incertitudes économiques liées à la pandémie, qui incitent de plus en plus de personnes à investir dans la pierre.

L’immobilier locatif offre en effet des rendements attractifs, notamment dans les villes dynamiques où la demande locative est forte. De plus, les dispositifs fiscaux en faveur de l’investissement locatif, comme la loi Pinel, ont été reconduits, rendant cette stratégie d’investissement encore plus intéressante.

En somme, 2021 a été une année de changements et de mutations pour le marché immobilier. Entre les nouvelles aspirations des ménages, l’importance grandissante de l’écologie et l’augmentation des prix, le secteur immobilier a dû s’adapter à une réalité nouvelle.

Le rôle des réseaux sociaux dans l’immobilier

En 2021, les réseaux sociaux ont joué un rôle croissant dans le secteur de l’immobilier résidentiel. Ces plates-formes ont été largement utilisées par les professionnels de l’immobilier pour mettre en avant leurs biens et par les consommateurs à la recherche de leur futur logement.

Le développement de la visioconférence et des visites virtuelles, propulsé par la crise sanitaire, a changé la donne. De nombreuses agences immobilières ont utilisé ces outils pour permettre à leur clientèle de visiter les biens à distance, créant une expérience d’achat plus flexible et plus sûre en période de pandémie.

De plus, les réseaux sociaux ont également permis aux acheteurs potentiels de découvrir de nouvelles opportunités d’achat en dehors de leur zone de recherche habituelle. C’est notamment le cas des villes moyennes, qui ont vu leur attractivité croître grâce à une meilleure visibilité en ligne.

Les professionnels de l’immobilier ont également profité des réseaux sociaux pour partager des informations pertinentes sur le marché, telles que les tendances des prix immobiliers ou les taux d’intérêt favorables, contribuant à un environnement d’achat plus transparent et éclairé.

L’attrait croissant pour les villes moyennes

L’année 2021 a également été marquée par un attrait croissant pour les villes moyennes. Longtemps délaissées au profit des grandes métropoles, ces villes ont vu leur popularité augmenter, en partie grâce au développement du télétravail.

Ce phénomène s’explique par plusieurs facteurs. D’une part, les villes moyennes offrent un meilleur rapport qualité-prix, avec des prix des logements plus abordables que dans les grandes villes comme Paris. D’autre part, elles proposent une qualité de vie souvent plus élevée, avec moins de pollution, plus d’espaces verts et une moindre densité de population.

Selon les Notaires de France, cet engouement pour les villes moyennes s’est traduit par une hausse des prix dans ces zones. Cela a eu pour conséquence de rendre l’accession à la propriété plus difficile pour certains ménages, malgré des taux de crédit immobilier toujours très attractifs.

Conclusion

L’année 2021 a donc été marquée par de nombreuses évolutions sur le marché immobilier. Le contexte de crise sanitaire a modifié les habitudes et les attentes des ménages, qui ont dû s’adapter à une nouvelle réalité.

L’augmentation des prix immobiliers, la popularité croissante des villes moyennes, le rôle accru des réseaux sociaux dans l’achat immobilier, l’essor des logements verts et la hausse de l’investissement locatif sont autant de tendances qui ont marqué cette année.

En dépit des incertitudes liées à la pandémie, le marché immobilier a montré une résilience remarquable en 2021. Les conditions de financement attractives, le désir de changement des ménages et l’importance grandissante de l’écologie dans les choix immobiliers sont autant de facteurs qui ont soutenu l’activité du secteur.

L’année 2022 sera sans doute tout aussi riche en événements et en changements. En effet, l’évolution de la situation sanitaire, les politiques gouvernementales en matière d’immobilier et les comportements des acheteurs seront autant d’éléments à surveiller de près.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés